Jardin Infini Expositions

Jardin Infini

De Giverny à l'Amazonie

Le Centre Pompidou-Metz accueille une exposition qui traduit le jardin comme un vecteur d'idées et de pensées. Pour ce faire, le musée s'appuie sur les artistes qu'il a pu inspirer à travers les âges..

Cette exposition défend le jardin comme source d'inspiration, à l'inverse d'un espace fonctionnel. Cette source d'inspiration aurait nourri, les idées des courants novateurs et indisciplinés à leurs époques, comme le Maniérisme, le Décadentisme ou le Surréalisme. Essentiellement contemporaines, les œuvres rassemblées dans cette exposition décrivent un jardin expérimental, obscur, chaotique et imprévisible.

Le Centre Pompidou-Metz envisage cette nature sous l’angle d’un printemps métaphorique. Germination, floraison et dégénérescence suggèrent les cycles auxquels le monde est soumis : l’étape hivernale est la promesse de révolutions à venir.

Certains artistes vénèrent cet élan vital ou la nature exotique tandis que d'autres parlent davantage de la biologie. Le jardin est aussi le lieu de la génétique au profit de l’évolution. Les thèmes des métissages et de l'acclimatation sont aussi évoqués, avec Claude Monet qui crée des hybrides de pivoines et qui les importe du Japon. Un siècle plus tard, Pierre Huyghe réalise des « concentrés de Giverny » dans des aquariums aux climats programmés.
L'exposition réévalue le terme de jardin clos, à l’heure des phénomènes intensifs de brassage. Elle remet en question la définition du jardin, de Michel Foucault, comme « la plus petite parcelle du monde » et comme « la totalité du monde ». D'où le terme de jardin infini.

Vous l'aurez compris, cet évènement, plus que de raconter l'histoire des formes du jardin, racontent les questionnements qu'il a induit, son rôle d'idée.

Pensée comme un territoire sans frontières, l’exposition se déploie hors les murs dans la ville de Metz à travers différents jardins aménagés par les artistes Peter Hutchinson, François Martig et Loïs Weinberger. Un catalogue conçu par la graphiste Fanette Mellier et une anthologie de textes d’artistes sur les jardins, premier recueil d’une nouvelle collection lancée par le Centre Pompidou-Metz, accompagnent l’exposition.

Du 18-03-17 au 28-08-17. Plus de renseignements par téléphone ou par e-mail à l'adresse suivante : contact@centrepompidou-metz.fr .

Centre Pompidou Metz

1 Parvis des Droits de l'Homme


57020 Metz

http://www.centrepompidou-metz.fr

Photo : © Dominique Gonzalez-Foerster

Audrey Chéritel - 21-12-16