Rouvrir les parcs et jardins… vite ! Editorial

Rouvrir les parcs et jardins… vite !

mais de nombreuses restrictions vont subsister…

La réouverture des parcs et jardins se fera dès le 11 mai dans les départements ‘verts’ et sans doute plus tardivement dans les autres… moyennant pour tous des mesures de protection et de distanciation..

Si l’on attend avec impatience de pouvoir se balader dans les jardins publics ou privés, rien n’est encore arrêté. Mais chacun y travaille ! Le CPJF avec Michèle Quentin de l’Association des Parcs et jardins du Centre-Val de Loire, a réfléchi à une charte sanitaire pour une ouverture encadrée des parcs et jardins dans le cadre de l'épidémie de Covid-19. Celle-ci a été transmise au Ministère de la Culture, décrivant les conditions dans lesquelles les parcs pourront réouvrir au public, à une date se situerait dans le courant du mois de mai. Le 11 mai dans les départements verts et plus tard dans les rouges ? Est-ce trop optimiste ?

Force est de constater que tous les évènements du Potager du Roi à Versailles ont été annulés jusqu’à mi-juillet. Le festival Lieux Mouvants dans les jardins du centre de la Bretagne a été repoussé à 2021, comme de nombreux évènements jardiniers artistiques en extérieur. Le réseau Open garden-Jardins ouverts a quant à lui pris la décision de suspendre toutes ses ouvertures jusqu'à nouvel ordre et peut-être jusqu’à la fin de l’année. Les Rendez-vous au jardin des 6 et 7 juin sont annulés, de même que le congrès mondial de la Nature qui était prévu à Marseille en juin et une longue liste d’évènements que nous avions annoncés dans notre édition de mars.

Heureusement, de nombreux parcs et jardins se sont déjà organisés pour ouvrir en mai, dans la mesure où ils y seront bien autorisés. Les départements de l’Ouest et du Sud-est actuellement en « vert » devraient être les premiers servis. Pour les départements en orange ou rouge, la date d’ouverture reste encore incertaine jusqu’au 7 mai. C’est le cas du festival de jardins de Chaumont-sur-Loire, qui n’attend que le feu vert pour ouvrir au public…

Autre volet délicat : comment compenser la fermeture printanière qui prive les parcs et jardins d’une partie de leurs recettes, alors qu’ils doivent maintenir maintenir leurs jardiniers salariés ? Le CPJF a sollicité de la part du gouvernement une aide spécifique. Pour établir le volume de cette aide, il faut évaluer les pertes durant la période de confinement. Dans ce but, il est important que tous les lieux qui ouvrent habituellement à la visite contactent rapidement le bureau du CPJF*.

Masquée ou pas : à quoi ressemblera donc la visite d’un jardin en cette fin de printemps ? Le scénario est vraiment inédit. Il va sans doute nous inciter à explorer notre environnement le plus proche. Toutes les mesures appliquées aujourd’hui dans nos commerces sont envisagées et prévues dans la charte : distanciation des visiteurs, protection des billetteries, gel hydroalcoolique à disposition… et peut-être même un masque si celui-ci est rendu obligatoire par les pouvoirs publics dans les prochaines semaines !


* S’agissant de données confidentielles, chaque parc concerné pourra envoyer ses données directement au bureau du CPJF
bureau@cpjf.fr

Photo : Arboretum des Grandes Bruyères à Ingranne (45)
© Marianne Lavillonnière - Lagor Garden

Marianne Lavillonnière - 05-05-20


     

    En plus de l'agenda et des actualités du monde du jardin, nous publions périodiquement des articles, analyses et billets d'humeurs dans la section Editorial des Actualités. Si vous souhaitez recevoir un message lorsqu'un nouvel article vient d'être publié, merci de vous inscrire ci-contre à notre newsletter.

Recevez un Email lorsque de nouveaux articles sont publiés dans la rubrique
Editorialet restez connecté avec
le futur du jardin *


* Votre adresse email ne sera jamais communiquée à des tiers et vous pouvez vous désinscrire de cette mailing-list à tout moment à : nonewsletter@artdesjardins.fr