Le numéro d'automne est là ! Editorial

Le numéro d'automne est là !

L'Art des Jardins et du Paysage n°37

On a eu peur que les mouvements sociaux annoncés retardent la parution de notre numéro d'automne, prévu aux derniers jours de septembre. Heureusement, nos pages se sont glissées comme un rayon de soleil entre les gouttes de pluie, et le voilà enfin pour nous accompagner jusqu'en fin d'année..

Dans le prolongement de ce que j'écris dans l'éditorial de cette édition, nous avons eu en réalisant notre petite (et très secrète) cuisine d'assemblage de reportages et d'informations qui composent chaque parution, non pas une révélation mais un sentiment profond d'avoir vu se franchir un cap.
En construisant les reportages, en retouchant leur mise en scène, en revenant pour nos pages d'actualités sur le Chelsea Flower Show, nous nous sommes rendus compte que le complexe d'infériorité dont ont longtemps souffert nos jardins par rapport à l'Angleterre n'avaient plus lieu d'être. Le changement ne s'est pas opéré d'un coup, mais depuis près de dix ans que nous rendons compte de la créativité paysagère et jardinière de ce côté-ci du channel et bien plus que nous la vivons au quotidien, nous avons finalement ressenti les effets de ce glissement progressif vers une excellence qui ne doit plus rien aux influences d'outre-Manche. Et cette évolution vers l'excellence, portée par l'engouement de tous ceux qui font œuvre de jardins pour la diversité des plantes et la découverte de nouvelles idées, rejoint l'illustre passé des explorateurs botanistes français et des premiers créateurs d'hybrides du XVIIIe siècle. Pour cette matière à créer que sont les plantes, comme la glaise ou la pierre le sont au scupteur, la panoplie des possibles offerte par les pépiniéristes d'ici est sans commune mesure aujourd'hui avec ce que l'on trouve ailleurs. Les pionniers et pionnières des premières journées des plantes au début des années 80, véritables initiateurs de diversité botanique ici dans un contexte où il n'y avait presque rien, ont donné naissance à des palettes inimaginables portées par des producteurs collectionneurs passionnés, qui courrent les routes de France avec leurs trésors. Dans le même temps nos jardins, des plus modestes aux plus prestigieux, sont finalement libérés de toute reproduction, enrichis de l'absorption de bien plus d'influences que le seul jardin anglais et son mixed border, projetés vers le présent et l'avenir par la passion des plantes, du beau et du plaisir.
Et à l'exemple de ce que l'on voit dans nos jardins, nos villes aussi gagnent à ce jeu de la création, avec des projets nouveaux, un verdissement encore balbutiant mais qui n'est plus anecdotique dans le contexte du développement urbain.
Nous qui avons débuté cette revue avec un véritable doute sur la pérennité de cette aventure globale du jardin privé, dans un contexte où le jardin public était toujours le parent pauvre, parce créer un jardin passe beaucoup par les individualités et bien peu par le collectif, nous sommes rassurés de voir que les jeunes de la génération Y sont bien là pour prendre le relais dans tous les métiers, malgré la difficulté évidente de l'exercice, et qu'ils introduisent toujours davantage d'énergie et d'esprit de partage dans des projets d'une variété inédite.
Alors, dans une conjoncture où l'information permanente, mécanisée et multi-digérée nous plonge toujours davantage dans la perplexité, l'inquiétude ou le repli sur soi, le jardin est plus que jamais un formidable espoir pour s'extirper de l'immédiat et préserver notre humanité.

Photo : Marianne Lavillonnière © Lagor Garden - jardin de Yves Brenelière

À nos amis de L'Art des Jardins
L'abonnement est plus que jamais la réserve nourricière de nos pages, la seule qui nous permette de publier le magazine même en hiver et de ne pas périr lorsque la météo éloigne nos lecteurs occasionnels des rayons de la presse jardin. Abonnez-vous !

Pour une durée limitée, nous offrons 10 % de remise sur l'ensemble des magazines et hors-séries de notre boutique avec le code FOLIE2017. Nous sommes fous, soyez-le aussi !

Philippe Loison - 02/10/2017