2 juillet 2018 : 340 contributeurs et 42 % de l'objectif ! Editorial

2 juillet 2018 : 340 contributeurs et 42 % de l'objectif !

L'Art des Jardins, présent et futur

L'été est là et avec lui les floraisons spectaculaires et le plaisir de profiter des longues journées pour visiter de beaux jardins et penser à l'avenir… .

L'Art des Jardins n°39 est disponible !

Le numéro 39 du printemps est paru le 26 mai dans environ 4 000 points de vente en France et en Belgique.

Grâce au soutien de de tous ceux qui nous accompagnent fidèlement, et à cette opération de financement participatif au long cours à laquelle tout le monde est invité à contribuer et que nous prolongerons encore quelques semaines, nous sommes en mesure de confirmer la poursuite de nos parutions. Il ne nous manque que les quelques dizaines de milliers d’euros de notre crowdfunding pour que le rythme trimestriel soit effectivement maintenu. Mais il nous faut marquer une petite pause estivale pour nous renforcer et construire l’avenir.

Comme la plupart des éditeurs indépendants, nous doutons que l’avenir soit favorable à une présence prolongée en kiosque des magazines spécialisés comme le nôtre, parce qu’il est plus que probable que les rayons des magasins de presse seront réservés à l’avenir aux industriels de l’impression de trucs pas terribles en très grande série et autres sous-produits de circonstance de la presse nationale et autres spéculateurs.
Amis lecteurs, apprêtez-vous à faire votre deuil des plumes et des opinions, la presse du futur s’annonce consensuelle, inodore et avec la saveur sophistiquée du fast food… Comme la presse nationale est aux ordres de la finance mondiale – ce n’est pas une opinion ici mais hélas un constat – aucun grand media ne parle vraiment du crime, qui s’opère donc en toute quiétude avec un assentiment absolu des pouvoirs publics et une faiblesse coupable de la représentation nationale. Dans quelques mois, quand la nouvelle loi sur la distribution de la presse aura été votée et mise en application, vous ne trouverez plus en magasin, voire un peu n’importe où puisque votre marchand de presse aura fermé ses portes, et bien on ne sait pas trop quoi ! Des dizaines de titres indépendants sont actuellement décalés ou suspendus, tant pis ou tant mieux ? On verra plus tard…

Nous devons préparer la disruption ultérieure, quand la presse ne sera plus la presse, et que nous laisserons « le marché » à la finance internationale et à la grande distribution, ce qui nécessite d’attendre un peu de savoir à quelle sauce ils voudront nous manger. Nous marquons donc une pause jusqu’à l’automne, et profitons de ce printemps judicieusement décalé et de l'été qui approche pour courir partout en France et ailleurs, loin des grands raouts convenus, là où se vit vraiment l’art des jardins, pour nourrir nos pages à la rentrée.

L'Art des Jardins ne disparaîtra pas. Notre objectif est même avec votre aide un défi aux circonstances : continuer à suivre le rythme des saisons !

Merci à tous.

Voici ce que vous pouvez faire pour nous aider

- notre opération de financement participatif est prolongée jusqu’à la fin de l’été, n’hésitez pas à en parler autour de vous ou à contribuer vous-même à l’avenir de L'Art des Jardins.

- si vous connaissez dans votre entourage des lecteurs de L'Art des Jardins qui l’achètent au numéro, merci de les convaincre de s’abonner. Le magazine va devenir difficile à trouver s’ils l’achètent au hasard de leurs courses dans un point de vente ou un autre, et il ne se trouvera plus en rayon que le minimum d’exemplaires correspondant aux ventes régulières du point de vente concerné. Et nous allons probablement encore augmenter le prix de vente au numéro pour compenser le coût du réseau.

- si vous connaissez des amateurs de jardins qui ne lisent pas ou plus la presse jardin, vous serez notre meilleur porte-parole pour les convaincre de s’abonner à L'Art des Jardins.

- si vous faites partie d’une association d’amateurs de jardins, ou si vous êtes un professionnel du jardin ou du paysage, nous proposons des abonnements groupés par 10, 20 ou plus à tarif réduit, l’assurance pour chacun de recevoir son exemplaire chez soi au lieu de le consulter à plusieurs sur le même exemplaire. Nous consulter par mail à artdesjardins@arxispresse.fr

- si vous pensez que votre abonnement arrive prochainement à échéance, renouvelez-le dès maintenant, les numéros à venir (sur la base de 4 parutions par an) s’ajouteront aux numéros restant à servir dans votre abonnement actuel.
Une précision importante : si nous devions espacer nos parutions, ou augmenter le prix de vente du magazine, c’est bien le nombre de magazines à servir qui servira de référence pour nos abonnés, sans augmentation de prix. Ainsi si vous vous ètes abonnés pour 2 ans (soit 8 numéros actuellement) et que le magazine ne paraît plus que tous les 4 mois, c’est bien 8 parutions que vous recevrez et non pas 2 années seulement de service.


Pourquoi sauver L'Art des Jardins ?

L'Art des Jardins est un magazine indépendant que nous avons fondé en 2009 autour d’une équipe qui est restée la même jusqu’à aujourd’hui. Le magazine a déjà survécu à bien des aléas de distribution grâce au soutien constant de ses lecteurs. 

Libre de ton, réalisant exclusivement des reportages originaux sur des jardins que nous avons visités et partageant avec nos lecteurs une longue expérience dans la connaissance des jardins de France et d’ailleurs, L'Art des Jardins est le seul titre de la presse jardin se consacrant au jardin sous son aspect culturel et patrimonial, au-delà de notre passion pour les plantes et la diversité botanique. Selon notre engagement vis-à-vis de nos lecteurs, les données personnelles recueillies pour les abonnements et les ventes directes ne sont jamais communiquées à des tiers.

Merci de votre soutien.

Philippe Loison